Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 15:27

Les Emirats sont un pays souvent méconnu. Et beaucoup de gens n'envisagent pas cette destination lorsqu'ils souhaitent partir en vacances... A tort !

Pour vous convaincre, voila 5 bonnes raisons de partir aux Emirats.

 

Un désert de rêve

Les Emirats arabes unis sont un désert. Le Rub al Khali (c'est son nom) est en effet un immense désert de sable. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il est magnifique. A partir de Dubai et d'Abu Dhabi, il est très facile de s'y rendre. 

Avec de gros 4*4 (l'essence n'est pas chère), rien ne vaut les sensations de descendre les immenses dunes de sable rouge. Le soir, il est agréable de regarder le soleil se coucher du haut de sa dune avec une petite bière, puis de camper sous les étoiles entre les dunes.

44désert

Faire la fête à Dubai

Dubai est une ville internationalement reconnue pour ses immenses fêtes. Chaque jour de la semaine, de jour comme de nuit, d'énormes boites, bar ou hotel vous permettront de faire des pool party (des fetes dans des piscines), des full moon beach party (boite de nuit sur la plage...) avec des gens d'un peu partout dans le monde, animés par les plus grands DJs.

 

Pas de problèmes de langue

En plus, pour aller aux Emirats, vous n'avez pas besoin d'apprendre l'arabe. Tout le monde parle anglais ! Plus ou moins bien, certes, mais tout le monde parle anglais.

Pour apprendre l'anglais, plusieurs solutions existent : le voyage, bien sûr, mais aussi des écoles de langues comme ESL ecole de langues . Pas besoin en revanche de prendre des cours de français ; c'est une langue très peu parlée aux Emirats.

 

Un carrefour de cultures

Lorsque les Emiratis ont trouvé du pétrole, en 1970, tout restait à construire. Peu nombreux et peu développés, ils ont du faire appel aux étrangers pour les aider. Résultat, aujourd'hui, la population est constituée à 90% d'immigrés. Et cela constitue un formidable mélange de cultures et de civilisations. Vous pouvez donc facilement discuter avec des Palestiniens, aller manger dans un restaurant afghan et faire la fête le soir avec des Allemands.

 

Des bâtiments magnifiques

L'architecture, bien que récente, est un des atouts des Emirats. Des tours les plus hautes (comme la Burj Khalifa à Dubai) aux plus belles mosquées (comme la Sheikh Zayed Mosque à Abu Dhabi), les Emirats sont le paradis des architectes... La preuve en images.

burj khalifamosquee zayed 1

Published by Florent
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 00:42

Sortons de la jungle pour descendre au Sud, direction Ho Chi Minh Ville, anciennement Saïgon. D'ailleurs, ses habitants l'appellent toujours Saïgon (enfin, avec des accents bizarres en plus...).

 

Ayant été longtemps divisé, les différences entre le Vietnam du Nord et du Sud sont assez visibles. Différence d'accent (bon, d'accord, celle la, on ne l'a pas trop vue), petite rivalité entre les habitants, et surtout dans le mode de vie : les Nord Vietnamiens ont un passé communiste, donc plutôt paysans et industriel, alors que les Sud Vietnamiens ayant un passé capitaliste, ils sont plutôt entrepreneurs et commerçants. 

 

En descendant à Saïgon, on a retrouvé Doris, la colloc franco-vietnamienne de Sébastien. Les 3 jours à Saïgon ont donc été occupé à partager un peu de la vie d'une famille vietnamienne, goûtant la vraie cuisine, mangeant à 4 personnes pour 2 € (boissons comprises, bien entendu), dorant sur les plages sans touristes, mais pleines de vietnamiens, jouant au foot/volley avec les locaux, et apprenant à jouer aux échecs chinois (qui sont aussi très populaires au Vietnam - les échecs, pas les Chinois...).

 

Doris et moi sur la plage.

 

Pour Seb et moi, ce jeu est devenu un passe-temps très agréable. Les parties endiablées se sont enchaînées à chaque voyage, chaque attente, chaque temps mort. En fait, le jeu est très proche des échecs que nous connaissons : le principe est le même, il faut prendre le roi (qu'on a rebaptisé général pour l'occasion). Il y a des pions, des tours, des cavaliers, rajoutez juste des gardes du corps, des éléphants, des canons qui ne peuvent attaquer qu'en passant au dessus d'une autre pièce, une rivière au milieu du plateau, et un palais de chaque côté, et vous obtenez un jeu très technique et passionnant.

Les locaux, d'abord très surpris de nous voir jouer à ce jeu, ont voulu jouer contre nous. Après nous avoir complimenté sur notre manière de jouer, ils nous ont quand même mis une bonne raclée... Peut mieux faire, donc.

 

Les noirs font mat en 4 coups....

Une fois finis les 3 jours à Saïgon, on a laissé Doris et sa famille, et on est repartis vers le Nord, direction : le parc national de Sapa.

30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 00:41

Le lac et l'île de la veuve

Après un rapide passage à Hanoï, direction Sapa, au Nord. 

 

Accompagnés de notre chauffeur (qui nous sert également d'interprète), nous parcourons la campagne, puis les montagnes, jusqu'à arriver au parc national de Ba Be. Puisque vous parlez couramment vietnamien, vous aurez tout de suite compris que Ba Be signifie Trois Vallées.

 

Ba Be est en fait un lac entouré par des montagnes abruptes, elles-même recouvertes par une jungle plutôt dense. Les Trois Vallées (qui sont un peu en forme de branchement électrique en étoile...) sont complètement sous l'eau, et seules surnagent quelques petites îles rocailleuses, dont l'île de la veuve.

 

La légende locale raconte qu'autrefois, les trois vallées étaient cultivées, et que seul un petit ruisseau coulait paisible au fond de la vallée. Les villageois de cette contrée ramenèrent un jour un buffle bien gras au village. Tradition oblige, le soir venu, ils s'en mirent plein la panse et ripaillèrent joyeusement. 

Arriva alors un dieu déguisé en mendiant. Les villageois, égoïstes, rejetèrent le mendiant, lui disant d'aller voir chez les Grecs si ils y étaient. C'est alors qu'intervient la vieille veuve qui n'avait pas été conviée au festin. Malgré sa maigre pitance, elle invita le dieu mendiant à venir partager son repas. Celui-ci révéla alors sa véritable identité, et lui offrit des graines de riz magique à planter autour de sa maison.

La nuit venue, il fit s'abattre un déluge sur le village, qui fut entièrement inondé, à l'exception de la maison de la veuve, protégée par le riz magique. C'est ce qui a donné l'île de la veuve.

Les rizières au bord du lac

L'avantage de Ba Be, c'est que ce n'est pas du tout un lieu touristique. Nous avons logé chez l'habitant, dans une grande maison sur pilotis, on nous a fait goûter "l'eau de Ba Be" (en fait de l'alcool de riz), fait des concours de bras de fer avec les vietnamiens... Le tout dans un tout petit village, ou nous n'avons vu que deux autres touristes.

L'ethnie qui vit là-bas sont les Thaï, mais pas les mêmes Thaï que ceux qui vivent en Thaïlande, ni même les mêmes Taï que ceux qui vivent ailleurs au Vietnam. Toute la différence est dans l'accent tonique - et le vietnamien en compte beaucoup...

 

La jungle

Et aussi 2 jours de randonnée dans la jungle et les rizières, accompagnés d'un guide en tongues et en casque de chantier (on n'a jamais compris pourquoi), un petit tour en bateau sur le lac, une petite baignade. Un vrai bonheur d'être au milieu de tout ce vert, surtout en venant d'Abu Dhabi.

 

Et une petite rencontre avec la faune locale également... Sympathique.

La faune locale en question

29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 00:37

Reprenons donc le fil de l'histoire là où on l'avait laissé...

A peine 24 heures après avoir décollé d'Egypte, j'atterris au Vietnam, où je retrouve Sébastien, un ami de l'INSA.

Première étape, Hanoï.

Détail intéressant : les fils électriques...

Hanoï nous a directement plongé dans l'ambiance "Vietnam". La vieille ville est un bazar sans nom : voitures, scooters (on compte plus de 2 millions de deux-roues pour 11 millions d'habitants), piétons, vendeurs ambulants, échoppes cohabitent joyeusement. Les échoppes débordent sur la rue et rendent le trottoir complètement impraticable, poussant ainsi les piétons sur le bord de la rue, poussant à leur tour les scooters au milieu de la rue... rendant la vie impossible aux voiture, qui klaxonnent allègrement pour tenter d'avancer...

Un joyeux bazar, pourtant relativement paisible. Les gens circulent lentement, font attention à ce qu'il se passe autour d'eux, adaptent leurs courses pour laisser tout le monde circuler... Après quelques frayeurs, et une fois habitué, on se sent finalement très à l'aise dans cette cohue.

 

Ca résume bien le centre de Hanoï

Hanoï, capitale du Vietnam, est le paradis des bonnes affaires. Des centaines de petits artisans vendent des produits de plus ou moins bonne qualité pour trois fois rien. Vêtements, jeux, fruits (on a particulièrement aimé les ramboutans et les mangoustans), on peut acheter quasiment tout pour quelques dizaines de milliers de dongs. Oui, ça peut impressionner : nous étions mutli-millionnaires en dongs vietnamiens : il faut 30 000 dongs pour faire 1 €.

Pour le reste, Hanoï est un mélange intéressant d'une culture ancienne bouddhiste, et d'une culture moins ancienne communiste. On voit ça et là des grandes statues lyriques à la gloire du travailleur, et des immenses bâtiments de béton gris dans le plus pur style soviétique. Point d'orgue de cette influence, le mausolée d'Ho Chi Minh, père de la nation, où l'on peut admirer encore aujourd'hui la dépouille du grand homme (1,65m au moins) dans un cercueil de verre. Les blagues sur ce petit vieux rabougri sont fortement déconseillées...

 

Faucille, marteau, drapeau rouge, militaires au garde-à-vous, tribunes pour les défilés militaires : pas de doute, le Vietnam est bien communiste !

14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 14:38
Ca fait déjà une semaine que le site d'over-blog semble avoir un petit problème... En gros, je ne peux plus rien mettre en forme ni insérer d'images. Juste au moment où j'allais raconter le vietnam. Dès que c'est rétabli, je vous raconte le Vietnam, promis !
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 19:49

Louxor-Karnak.jpgAprès les pyramides, la visite du vieux Caire (c'est à dire Le Caire moins vieux que les pyramides, mais plus vieux que les vieux immeubles qui constituent le centre du Caire), et le musée égyptien, je suis descendu par le train un peu plus au Sud le long du Nil pour arriver à Louxor (anciennement Thèbes, capitale des Haute et Basse Egypte).


Le voyage en train m'a permis de découvrir deux choses :

  • L'Egypte est vraiment un pays entièrement constitué de désert avec le Nil au milieu. D'avion, c'est complètement fou, on voit vraiment le Nil et une large bande verte qui serpente au milieu du désert. Du coup, on n'est jamais loin du Nil, et tous les axes de communication longent le Nil et ses canaux d'irrigation.
  • Et il est possible de conduire mal un train. On dit que les Egyptiens conduisent mal ; c'est vrai, peu importe le moyen de transport...

 

louxor.jpgLouxor est une ville fabuleuse, encore plus sans les touristes. La ville est célèbre pour ses deux temples, celui de Karnak et celui de Louxor, reliés entre eux par une allée bordée de sphynx sur une longueur de 2,5 km, quand même. A raison d'un sphynx tous les 3 mètres, avec des sphynx des deux côtés de la route, calculez le nombre de pattes (sachant que 5 sphynx sont unijambistes, et que 2 sont boiteux).

 

Les temples sont grandioses, magnifiques, extraordinaires... et c'est complètement fou de réaliser qu'ils ont été construits il y a plus de 4000 ans. Richement sculptés, aux proportions démesurées, les deux temples, qui ont été bien remis en état, et le sont un peu plus chaque jour, m'ont occupé une journée entière... et c'était encore trop court. Encore plus que les pyramides, c'est surement ce que j'ai préféré de mon voyage en Egypte.

 

A quelques pas de Louxor se trouve la vallée des rois (en photo à droite). Pour éviter à leurs tombeaux de se faire copieusement piller après leur mort, certains pharaons ont décidé de se faire enterrer dans une toute petite vallée, perdue au milieu des montagnes, dans des tombeaux souterrains, enterrés, piégés, et cachés. 

 

louxor-vallee-des-rois.jpgBon, pas de chance, ils n'ont pas été très futés, ils se sont tous fait enterrer dans la même vallée à quelques dizaines de mètres les uns des autres, faisant de la vallée un vrai gruyère, et attirant irrémédiablement les pilleurs.

Fort heureusement, certaines tombes ont échappé aux pilleurs de l'antiquité. Parmi elles, la tombe de Toutânkhamon, découverte en 1922, et qui, malgré le fait qu'il n'ait pas été un grand pharaon (il est mort à 19 ans) nous a livré des trésors à couper le souffle. Et qui sait, peut-être en reste-t-il une ou deux encore bien enterrées ?

25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 18:35

Je n'ai pas voyagé seul en Egypte. Je suis en effet parti avec Momo, une petite momie qui partage notre appartement depuis déjà un bout de temps.


Momo étant très farceuse, elle adore se cacher dans les tiroirs, les frigos, les vêtements... bref, un peu partout dans l'appartement.

Quand je suis parti en Egypte, elle a absolument voulu m'accompagner, n'ayant pas vu son pays natal depuis quelques milliers d'années.

 

Voila ses photos de vacances :

Momo 1Momo 2Momo 3Momo 4Momo 5MomosurlaplaceTahrir

 

Dans l'ordre, vous avez  :

1. Momo à la table du pharaon - Momo retrouve des cousins

2. Momo s'incruste dans les bas reliefs - Momo fait le boulet

3. Momo devant les pyramides - Momo rejoint les manifestants sur la place Tahrir

22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 00:39

Bon, cet article a été un peu long à sortir ; c'était principalement du au temps qu'il m'a fallu pour faire le petit montage vidéo que voici...

Voila, ça donne un petit aperçu de ce que j'ai pu voir et visiter lors de mon court séjour en Egypte !

8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 22:49

Il y a 6 mois, je dévoilais dans un article certains mots clés que des internautes lambdas tapaient sous Google pour tomber sur mon blog. Et à l'époque, il y avait certaines perles.

Depuis, la fréquentation de ce blog est en hausse constante, et tous les mois, ce sont près de 500 internautes que Google redirige vers mon blog, via différents mots clés.

 

Parmi les lecteurs occasionnels de mon blog, on trouve une immense majorité d'anonymes, pas mal de futurs arrivants aux Emirats, et quelques lecteurs distingués, dont mon directeur d'unité chez EDF, ou des gens de la mission économique d'Abu Dhabi (je les salue d'ailleurs !).

google.jpg

Mais parmi les anonymes, et au vu des mots-clés tapés sous Google pour venir ici, on peut vraiment se demander ce qu'ils cherchent....


Je vous ai sélectionné les meilleures requêtes, que je présenterai ici en différentes catégories :

 

Les "questions sans réponses"

Pour trouver des réponses, beaucoup posent leurs questions à Google. Malheureusement, certains n'ont pas pu trouver sur ce site les réponses qu'ils cherchaient. Qu'à cela ne tienne, j'y réponds ici même (dans l'espoir qu'ils repassent par ici, ou si d'autres se posent les mêmes questions).

  • "Y a t il des risques pour Dubai dus a la proximite avec la Lybie ?"

Alors, pour répondre à cette question, je vous conseille fortement de jeter un coup d'oeil à une carte du monde. Pas moins de 4000 km séparent quand même la Lybie de Dubaï : soyez sans craintes, vous ne risquez rien du fait de la "proximité" avec la Lybie. Cela dit, vu vos connaissances en géographie, vous risquez quand même d'atterrir dans le mauvais pays...

  • "Que pensent les expats d'abu dhabi?"

Eh bien, pas mal de choses, figurez-vous...

  • "Comment elle s'habillent les hommes qui portent la voile ?"

Alors là, je dois bien reconnaître que je ne sais pas... Mais selon la question, je dirais qu'ils/elles s'habillent avec une voile de bateau.

  • "c'est quoi l'eau en syrie?"

A peu de choses près, la même chose qu'ailleurs... 

  • "peut acceder aux plages privées de dubai ?"

Non, elles sont privées... 

 

Les "sans aucun lien avec ce qui est raconté dans ce blog"

Là, la question que je me pose, c'est plutôt : comment en tapant de tels mots clés, ils ont réussi à parvenir jusqu'à mon blog. Soit Google fait vraiment n'importe quoi, soit (plus probable) ils sont aller chercher des sites jusqu'à la 25e page de résultats. Je vous laisse juger.

  • "technique de rappel à l'australienne"
  • "carte relief la guyane point d'eau"
  • "croissant au beurre bon mardi"

 

Les "Mais qu'ont-t-ils bien pu vouloir dire ?" 

  • "elle conduise en mini jupe.fr"

Après vérification, ce site web n'existe pas. Cela dit, j'ai des doutes sur la pertinence d'un tel site.

  • "compte dromadaire"

Ca doit être un peu comme un compte épargne, un compte jeune, ou un plan épargne logement, mais pour acheter un dromadaire. On connaissait déjà les plans épargne zébu de la ZOB, donc pourquoi pas pour les dromadaires...

 

Et enfin, les révélations

  • "j'ai trompé ma femme a abu dhabi"

Bein c'est du propre. Mais le "faute avouée à moitié pardonnée", ça ne marche pas si on avoue sa faute qu'à Google.

  • "en france on a du petrole mais on n'a plus d'idées"

Vous ne le saviez peut-être pas, mais apparemment, en France, on a du pétrole. On en a d'ailleurs tellement que du coup, on n'a plus d'idées....

  • "indiana jones en cisjordanie"

Et enfin, et c'est le scoop de la décénie, le prochain épisode d'Indiana Jones sera "Indiana Jones en Cisjordanie". A la place des rencontres avec les serpents et les araignées, ce sera donc les soldats de Tsahal et les roquettes du Hammas ; voila qui devrait changer radicalement l'ambiance.

 

Voila, c'étaient les meilleures requêtes de ces 6 derniers mois. Si certains des gens qui ont tapé ça sous Google et sont tombés sur mon blog par ce biais retombent sur cet article, je suis preneur d'explications... Vraiment.

3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 15:41

Juste une petite note, entre la Malaisie et l'Egypte, pour vous signaler que la presse locale d'Abu Dhabi passe vraiment n'importe quoi : la preuve, cet article (cliquez ici), paru dans le Abu Dhabi Week et dont vous pouvez en consulter la copie sur internet. 

 

C'était à l'occasion du dîner de Gala du French Business Group, auquel j'ai assisté avec mon patron, avec moi sur la troisième photo. Sur la première photo, vous pourrez reconnaître (ou pas) monsieur et madame l'ambassadeur.

Published by Florent - dans Ma ptite vie
commenter cet article

Présentation

  • : Florent aux Emirats
  • Florent aux Emirats
  • : Raconte le voyage de Florent à Abu Dhabi, capitale des Emirats arabes unis (vu le titre, on s'en serait pas douté ...)
  • Contact

Profil

  • Florent
  • En voyage à Abu Dhabi ...
  • En voyage à Abu Dhabi ...

Guide de voyage

Le contenu à jour du blog a migré sur Florent autour du monde, disponible sur : http://florentvoyage.blogspot.fr/   

 Pour plus d'infos sur les Emirats, Abu Dhabi et Dubai, et pour bien préparer son voyage dans ce pays fabuleux, consultez notre guide de voyage en ligne pour les Emirats arabes unis :

Tout sur les Emirats arabes unis

And it also exists in English: a travel guide for Abu Dhabi, Dubai and the UAE :

Exploring the United Arab Emirates

Recherche

L'heure d'Abu Dhabi

Notre partenaire