Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 16:56

Cela fait bientôt 8 mois que je suis aux Emirats et que j'ai ouvert ce blog.

Vous êtes nombreux à le lire tous les jours (entre 20 et 30 tous les jours), et je vous en remercie, ça me fait vraiment plaisir.

Ce blog est aussi référencé par Google, ce qui fait que des visiteurs lambdas arrivent sur ce blog en tapant des mots-clés sous google. Par chance, j'ai accès à ces mots clés ; je peux donc voir les recherches que les gens ont fait pour tomber sur mon blog. Et en 8 mois, j'ai vu passer un paquet de requêtes assez drôles.

 

Déjà, ma mésaventure chez le coiffeur a amené pas mal de gens sur ce blog. Des gens ont donc trouvé mon blog en tapant "Blog coiffure homme efféminé"... Pas facile !

Le match de polo a également amené pas mal de visite, et surtout un qui cherchait des "polos ralph florent" (prononcez le à l'anglaise et vous comprendrez qu'il cherchait des polos ralph lauren).

Certains petits rigolos ont trouvé mon blog en tapant "être à bout d'habit" ; nul doute qu'ils ont du apprécier la blague !

Enfin, on trouve aussi des requêtes plus difficilement compréhensibles ; pêle-mêle, j'ai eu "edf en pakistanais", "mathe promet en arabe de 6 en arabe" (allez savoir ce qu'il voulait vraiment dire), mais aussi "je suis dans le désert ou dessert en France", "le poisson mange-homme en Oman", "décor en stalagmites d'une mosquée", "slogan pour sauver des dunes" (si vous en avez un, cette brave personne en cherche peut être toujours) ou "salle de bain en travertin" (en effet, sur mon blog je parle du travertin des terrasses de Pamukkale).

Certains cherchent vraiment des choses bizarres sur internet.

 

Mais je vous ai gardé le meilleur pour la fin. Une personne est arrivée sur mon blog en cherchant la "photo d'une anglaise faisant le sexe dans une plage des émirats arabes"... J'ai bien peur qu'il ait été un peu déçu...

 

Repost 0
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 17:33

La semaine dernière, la France changeait d'heure pour passer à l'heure d'hiver.

Cette mesure, décidée après le choc pétrolier de 1973, est destinée à réduire les dépenses énergétiques de la France ; c'était l'époque du fameux slogan "on n'a pas de pétrole, mais on a des idées". 

 

du-petrole-mais-pas-d-idees.jpgComme quoi un pétrole cher est une source de motivation puissante pour réduire la consommation d'énergie.

C'est aussi la raison pour laquelle les pays du GCC (du Golfe) militent pour un pétrole relativement peu cher en ce moment. Leur stratégie est de maintenir le pétrole en-dessous de 80$ le baril le temps que l'économie reprenne vraiment, puis d'augmenter progressivement les prix à l'exportation. L'objectif est d'avoir un baril autour de 120$ le baril fin 2011. Suffisamment cher pour se dégager des revenus immenses, mais suffisamment faible pour que les solutions alternatives soient peu rentables.

Habile... et un exemple qui illustre parfaitement le poids de l'économie et de la politique face à l'environnement, et à quel point les sujets sont étroitement liés.

 

Tout ça pour dire que vu que les pays du Golfe ont du pétrole, ils n'ont pas besoin d'avoir d'idées. Et que du coup, ils ne font pas le changement d'heure. 
J'ai donc maintenant 3 heures de décalage horaire avec la France, et ce jusqu'au retour à l'heure d'été.

 

Repost 0
Published by Florent - dans Culture du pays
commenter cet article
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 17:05

banniere-site-copy4.jpg

Juste une petite note de blog pour vous dire que je viens de finir (même si un site n'est jamais tout à fait fini) mon site internet sur les Emirats arabes unis.

Il s'intitule Tout sur les Emirats arabes unis, et vous pouvez y accéder en cliquant sur le lien ; https://sites.google.com/site/emiratsarabesunis/ .


Vous y retrouverez toutes les infos pratiques à savoir si vous voulez partir aux Emirats, mais aussi les sites à visiter, des photos et des articles sur la culture émiratie et la manière de vivre aux émirats arabes unis.

N'hésitez donc pas à aller y faire un tour et à me dire ce que vous en pensez (éventuellement à me signaler quelques erreurs que j'aurais laissé passer).

Repost 0
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 13:11

burj khalifaLa semaine dernière, profitant d'un déplacement professionnel à Dubaï, j'ai enfin visité la tour la plus haute du monde, la Burj Khalifa Tower.

 

Bien que la visite ne nous amène qu'à 450 mètres de haut (les étages supérieurs sont trop petits pour accueillir de nombreux visiteurs), c'est déjà très impressionnant.

 

Mais ce qui est le plus impressionnant, c'est l'ampleur du projet.

 

La tour mesure en effet 828 mètres de hauteur, soit presque 3 tours Eiffel empilées. C'est la plus haute structure (et de loin !) jamais construite par l'homme. On peut la voir de 95 kilomètres de loin, un véritable phare dans le désert.

Sa construction bat tous les records ; entre la conception et l'inauguration, il s'est écoulé seulement 7 ans. Du jamais vu pour un projet de cette ampleur.

 

Très impressionnants également, les ascenseurs sont les plus rapides du monde. En vitesse de pointe, ils atteignent 18 m/s, soit 64 km/h. Et à l'intérieur, on ne sent absolument rien. On pourrait presque croire que l'on reste sur le sol tellement l'accélération et la décélération sont progressives. 

Du haut du 124e étage, on voit le pays à des kilomètres à la ronde, même de nuit (puisque j'y étais de nuit).

 

La construction a été aussi un sacré chantier, avec l'acheminement des ouvriers jusqu'au sommet, le pompage du béton à une telle hauteur, la sécurité des ouvriers, l'acheminement des matériaux de construction (les grues étaient installées sur les paliers intermédiaires, et il fallait 8 grues pour monter les morceaux de la flèche), le vent... Bref, un défi technologique immense !

 

L'Arabie Saoudite a déjà annoncé un projet encore plus haut, qui passerait le seuil du kilomètre de haut. De quoi donner le vertige...

Repost 0
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 12:21

saqr.jpgJe suis au regret de vous annoncer que Sa Majesté Sheikh Saqr bin Mohammad al Qasimi est décédé il y a deux jours, à l'âge de 90 ans (bien que l'on ait des doutes sur son âge, puisqu'à l'époque de sa naissance, les émiratis étaient encore nomades et avaient autre chose à faire que de noter les dates de naissance).

 

Sheikh Qasr était l'émir de Ras al Khaïmah, l'émirat le plus au Nord des EAU. Il occupait ce poste depuis 1948, 62 ans de règne, et il était le souverain le plus vieux au monde.

 

A l'annonce de sa mort, Ras al Khaïmah a décrété 40 jours de deuil, dont une semaine où les administrations sont fermées. Deuil, cela signifie que tous les évènements festifs sont interdits, que les drapeaux sont en berne, que l'alcool est interdit, que les radios cessent d'émettre leur programme habituel pour diffuser des versets du Coran, et que la musique est interdite dans les lieux publics.

 

Abu Dhabi et Dubaï ont de leur côté décrété 7 jours de deuil, sans jour férié. Des exceptions sont également faites pour la musique dans les bars et les boîtes, ainsi que pour l'alcool, pour des raisons économiques. Mais les radios ont quand même cessé d'émettre, et à la place de ma radio pirate préférée, j'ai des versets du Coran, ce qui donne quand même moins la pêche le matin, reconnaissons-le.

 

Le prince héritier de Ras al Khaïmah, son fils, a pris la succession du regretté Sheikh Saqr, qui pourra enfin se reposer après 62 ans de cotisation pour la caisse des retraites...

Repost 0
Published by Florent - dans Culture du pays
commenter cet article
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 12:13

Même si tout le monde parle anglais, il y a quelques expressions arabes incontournables qu'il faut connaître.


Salaam ou'aleikoum (transcription approximative)

Ca veut dire "la paix soit sur toi", et les musulmans du monde entier l'utilisent pour se dire bonjour. Dire bonjour est très important dans la culture bédouine, et il faut toujours prendre le temps de dire les politesses d'usage avant d'entamer le vif du sujet.

Ca donne à peu près ça (traduit) :

- Salaam ou'aleikoum !

- Ou'aleikoum salam Habibi (voir ci-dessous) !

- Comment ça va ?

- Ca va, ca va, alhamdoulillah (variante locale de "Imothep")

- La famille ça va ?

- La famille ça va.

- Les affaires ça va ?

- Les affaires ça va.

- Le chameau ça va ?

- Le chameau ça va !

- Le cochon d'inde de ta soeur, ça va ?

- Alhamdoulillah, et toi la famille ça va ?

- ...

Et ça peut durer un bout de temps. C'est d'ailleurs de là que vient l'expression en français "faire des salamalecs", pour "parler beaucoup, tourner autour du pot".

 

***

Inch'allah et Alhamdoulillah :

Ces expressions veulent dire "Si Dieu le veut" et "Grâce à Dieu", et elles s'utilisent véritablement dans toutes les phrases phrases. Elles expriment l'idée que malgré tout ce que l'on peut faire, rien ne se fait sans la volonté d'Allah.

On utilise donc Inch'allah pour tous les évènements futurs et Hamdoulillah pour tout ce qui est passé. Mais attention, Inch'allah dans le monde du travail peut aussi vouloir dire que votre interlocuteur n'a pas grand chose à carrer de ce que vous lui demandez, et exprime du coup une grande incertitude.

 

Exemple ; J'ai trouvé un boulot Al Hamdoulillah, du coup j'aurais ma retraite en 2057 inch'allah.

 

***

Habibi

Ca veut dire "mon chéri" mais les arabes l'utilisent comme surnom entre amis.

 

Sur ces belles paroles, Habibi, j'ai déjà écrit pas mal de bêtises Hamdoulillah, donc je vais vous souhaiter une bonne nuit et je vous dis à bientôt Inch'allah !

Repost 0
Published by Florent - dans Culture du pays
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 16:20

Concernant cette fameuse ascension du Jebel Shams, la vidéo ne montre pas tout. Reprenons donc tout du début...


Alors que le week-end s'annonptit-dej.jpgçait désoeuvré (ça fait du bien un petit week-end comme ça de temps en temps), la motivation tomba sur nous comme la rosée sur une matinée de printemps. Ni une, ni deux, un jour et demi avant le week-end, nous avons décidé avec Charlie de partir grimper ce Jebel Shams qui nous était resté en travers de la gorge.


Le temps de rassembler toutes les affaires en sortant du boulot le jeudi soir (nous avions fait les courses la veille), et nous voila parti en direction d'Oman, autour de 20h30.
Le temps de manger sur la route (un repas très équilibré composé de pain de campagne, d'un steak 100% pur boeuf, de légumes, et de pommes de terre frites, en d'autres termes un fast food chez Burger King), d'atteindre la frontière, de passer tous les contrôles à la douane, et il est déjà minuit lorsque nous arrivons en Oman. 

 

Nous avons roulé encore une grosse heure, pour finalement quitter la route par une petite piste de sable. Un petit kilomètre nous amène au milieu du désert omanais, un désert de sable entièrement plat, orné de quelques acacias qui se battent pour survivre. Nous passons la nuit à la belle étoile, sous un ciel scintillant et paisible. 

6h30, le soleil déjà haut nous réveille de ses doux rayons qui chauffent déjà sacrément l'atmosphère. Un petit café au réchaud, et nous repartons pour les 3h00 de route qu'il nous reste pour atteindre le départ de la randonnée. 

 

mon-pote-percno.jpgNous mangeons rapidement et partons de 1700 mètres d'altitude pour notre objectif ; le sommet le plus haut du Moyen-Orient à 3000 mètres.

Nous emmenons avec nous des sacs peu légers ; 20 litres d'eau, la nourriture pour 2 repas et un petit dej, un réchaud et les casseroles qui vont avec, la tente, les affaires de camping, des vêtements chauds pour le soir et des affaires de rechange... bref, un certain poids.

La montée au milieu des pierres découpées par le vent et hyper abrasives, avec un temps menaçant et les vautours percnoptères qui tournent autour de nous, s'est révélée être dure... très dure. Malgré une condition physique hors-norme (voila que mes chevilles enflent encore), on en a sacrément bavé.

Après 6h d'ascension, nous atteignons finalement le sommet, quelques instants avant le coucher du soleil. Mauvaise surprise au sommet, il n'y a pas d'endroit pour planter la tente. Rien qu'un pierrier géant, et des cailloux à perte de vue. A bout de forces, nous avons creusé entre les racines d'un arbre pour nous créer un petit endroit où dormir. Nous avons balancé la tente entre les racines et sous les branches, pour un résultat finalement assez satisfaisant.

tente.jpgUn petit feu de camp, un bon repas, et nous dormions à point fermés à 21h30.

 

Au réveil, le spectacle est magnifique et vaut toutes les peines du monde ; 1800 mètres de falaise, et rien d'autre que les oiseaux, les cailloux et nous.

 

Le retour a été beaucoup plus facile ; nous avons pris une autre route, qui traverse une base militaire omanaise. Un Omanais nous a pris à l'arrière de son camion pour une petite dizaine de minutes, ce qui nous a épargné une bonne heure de marche. En tout, 2h30 nous auront suffit à descendre.

 

6 heures de route plus tard, nous rentrons à Abu Dhabi, fatigués, mais terriblement heureux d'avoir atteint le sommet. Cela dit, de là-haut, on voyait un autre sommet au bord d'une falaise qui avait l'air sympa aussi... Pour la prochaine fois ?

Repost 0
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 07:31
Le film que vous attendiez tous est enfin sorti, pour votre plus grand bonheur, je n'en doute pas !
Je vous parlerai des details de cette expedition dans le prochain article.
Repost 0
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 08:58

 

Depuis l'échec du Jebel Shams I, la vision du sommet omanais me contemplant de son air narquois revenait me hanter dans mes rêves. Nous avions échoué dans notre tentative (peu préparée il est vrai) d'ascension, et ce sommet ne pouvait rester ainsi invaincu. Il fallait faire quelque chose...

 

L'occasion se présentant le week-end dernier, nous avons décidé avec Charlie (mon colloc) de repartir à la charge, sans plus de préparation, mais avec davantage de détermination et surtout le goût amer de la revanche inassouvie dans la bouche.

 

Voici la bande annonce de cette fabuleuse aventure, à paraître très bientôt en VHS et DVD (vous noterez qu'à la fin de la bande-annonce, le suspense reste entier quand à la réussite ou non de cette tentative...).

 

 

 

Repost 0
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 18:16

(Pour comprendre cet article, il vaut mieux lire l'article précédent, sinon on ne comprend rien et après on est énervé....)


Malgré tout, il y a entre la France du XVIIIe et les Emirats arabes unis d'aujourd'hui quelques différences fondamentales, qui font que le pays ne risque que très très peu une révolution. Et heureusement d'ailleurs ! 
  • Tout d'abord, le "Tiers-Etat" n'est pas dans son pays. En ce sens, les Indiens et les Pakistanais ne sont que peu concernés par l'avenir du pays, on pourrait même dire qu'ils s'en tamponnent l'oreille avec une babouche. Ce pays n'est pas le leur et peu de gens sont près à risquer leur liberté ou leur vie pour un pays qui n'est pas le sien. Et ils sont toujours libres de retourner dans leur pays d'origine.

 

  • Ensuite, les conditions de vie aux Emirats arabes unis, aussi peu drôles qu'elles soient, sont meilleures que dans leur pays d'origine ; c'est d'ailleurs pour cette raison précise qu'ils sont venus ici. Avec leur maigre salaire des Emirats, ils peuvent quand même faire vivre leur famille entière en Inde et au Pakistan. Donc ils ne se plaignent pas, car ils savent que cela pourrait être pire.

 

  • Enfin, les Emiratis sont parfaitement conscients des dangers qu'ils encourent, et surveillent de très près le niveau de mécontentement du Tiers-Etat. Lors de la crise financière de Dubaï, certains ouvriers n'ont pas été payés par leur entreprise, et ont manifesté dans les rues. C'étaient les premières manifestations publiques de l'histoire des EAU. Immédiatement, une loi a été passée obligeant les entreprises à payer les salaires des ouvriers un mois à l'avance sur un compte d'une banque gouvernementale, pour garantir que les salaires soient en effet versés.  Les Emiratis veillent également à garder un niveau de chômage très bas, en renvoyant les chômeurs dans leur pays d'origine s'il le faut, de sorte à garder une quantité très faible de population mécontente. 

 

En gros, les Emiratis manient admirablement bien une répression sévère et une certaine "acceptabilité" des conditions de vie des travailleurs.

 

Pour l'instant, aucun signe de mécontentement ou de soulèvement, même le plus léger. Pour l'instant aussi, l'argent coule à flot, et la croissance économique est au rendez-vous. Pour l'instant toujours, les Indiens et Pakistanais trouvent aux Emirats arabes unis des meilleures conditions de vie et des salaires bien plus haut que chez eux. Pour l'instant enfin, les Emiratis ont une police performante en matière de contrôle, de surveillance et de répression. Donc aucune chance de révolution... pour l'instant.

 

Et dans 30 ans, quand des Indiens seront nés aux Emirats et considéreront ce pays comme le leur ? Et dans 50, quand le pétrole commencera enfin à se faire rare (inch'allah) ? Et qui sait ce qui peut se passer jusque là ? Qui sait, peut être que 1789 n'est pas si loin...

Repost 0
Published by Florent - dans Culture du pays
commenter cet article

Présentation

  • : Florent aux Emirats
  • Florent aux Emirats
  • : Raconte le voyage de Florent à Abu Dhabi, capitale des Emirats arabes unis (vu le titre, on s'en serait pas douté ...)
  • Contact

Profil

  • Florent
  • En voyage à Abu Dhabi ...
  • En voyage à Abu Dhabi ...

Guide de voyage

Le contenu à jour du blog a migré sur Florent autour du monde, disponible sur : http://florentvoyage.blogspot.fr/   

 Pour plus d'infos sur les Emirats, Abu Dhabi et Dubai, et pour bien préparer son voyage dans ce pays fabuleux, consultez notre guide de voyage en ligne pour les Emirats arabes unis :

Tout sur les Emirats arabes unis

And it also exists in English: a travel guide for Abu Dhabi, Dubai and the UAE :

Exploring the United Arab Emirates

Recherche

L'heure d'Abu Dhabi

Notre partenaire