Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 00:18

Deux semaines après, donc, me voila revenu d'Indonésie. 


Déjà, j'ai découvert que l'Indonésie, c'était vachement grand. Sûrement parce que c'était un coin que je n'avais jamais pris le temps de vraiment regarder sur la carte du monde...

 

Ce pays accroché sur l'équateur est composé de plus de 17000 îles, dont seulement un peu plus de 6000 sont habitées. La taille de ces îles va de la taille de la France (pour la partie Indonésienne de Bornéo, la plus grande île du pays) à quelques mètres carrés pour de tout petits îlots décorés d'un cocotier et d'une plage de sable blanc.

carte.jpg

En tout, l'Indonésie fait plus de 5000 kilomètres d'Est en Ouest (c'est 1/8e de la circonférence de la Terre) : et vu que c'est une multitude de petites îles, volcaniques pour un grand nombre, se déplacer d'un point à l'autre est terriblement long.

Je me suis donc limité à une toute petite partie de l'Indonésie, confinée entre l'île de Java et les îles de Flores, à savoir Bali, Lombok, le parc national de Komodo, et quelques îles microscopiques dans la région. Sur la carte à droite, vous avez l'Indonésie en vert, et le cercle rouge représente la zone dans laquelle j'ai vadrouillé pendant 2 semaines.

 

Côté culture et religion, je n'ai pas été complètement dépaysé par rapport aux Emirats, puisque l'Indonésie est un pays musulman. C'est même le plus grand du monde, avec ses quelques 240 millions d'habitants. J'ai donc pu entendre le chant mélodieux du muezzin rythmer mes journées indonésiennes.

Seule exception dans ce paysage, Bali est à 97% hindouiste. Mais dans ce pays, Islam et Hindouisme ont été arrangés à la sauce locale, et sont fortement teintés d'animisme (les gens font des offrandes aux démons, aux esprits et aux dieux tous les jours), et d'autres traditions ancestrales, ce qui en fait un mélange plutôt unique et vraiment original.

 

Au programme de ces deux semaines, et détaillés dans les prochains articles, vous aurez donc droit à :

- Bali, des plages aux rizières

- Bali spirituel : entre Hindouisme et Animisme

- Komodo : à la recherche des varans

- Les Gili Islands : petit coin de Paradis

- Un jour à Kuala Lumpur.

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 14:32

carte Syrie JordanieJe suis enfin rentré de vacances, et je vais pouvoir vous raconter toutes les jolies choses que j'ai vues dans ces deux pays fabuleux que sont la Syrie et la Jordanie.

 

Je vous ai détaillé les points principaux de ce petit voyage sur la carte à droite.


A : Damas, capitale de la Syrie et ville commerciale pluri-millénaire

B : le Krak des chevaliers, forteresse imprenable des croisés

C : Palmyre, cité greco-romaine, et capitale de la reine Zénobie (je ne doute pas que ce nom évoquera chez vous des souvenirs émus)

D : Amman, capitale de la Jordanie

E : la mer Morte, point le plus bas du Globe, à la frontière avec la Cisjordanie

F : Pétra, une des 7 nouvelles merveilles du monde, où a été tourné Indiana Jones

G : le Wadi Rum, terre de Lawrence d'Arabie.

 

Bien sûr, je ferai des articles plus détaillés avec quelques jolies photos.

 

De manière générale, la Syrie et la Jordanie sont des pays plein d'histoire, où les gens sont extraordinairement accueillants, dans une région déchirée par des tensions politiques très vives (les Syriens et les Jordaniens ne s'aiment d'ailleurs pas particulièrement).

Malheureusement, quelques jours sont largement insuffisants pour pouvoir explorer ces deux pays, mais ça donne un bel aperçu pour y revenir un jour, inch'allah.

 

Partager cet article
Repost0
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 20:04

Avant que l'homme ne passe par là, les Emirats arabes unis étaient quand même relativement un désert (à quelques touffes d'herbe à chameaux près).

 

Pour avoir une petite idée de la situation, voilà quelques chiffres

En France, il tombe en moyenne tous les ans 900 mm d'eau, contre 78 mm par an aux Emirats. Grâce à de savants calculs, on trouve que les Emirats disposent chaque année d'environ 150 millions de mètres cubes d'eau dite "renouvelable" (qui se régénère naturellement), là où en France, nous en avons 200 milliards. 

Jusque là, rien de très surprenant, me direz-vous ; normal, c'est un désert...

 

Côté consommation maintenant, les Emirats consomment environ 34 m3 d'eau par an et par habitant, là où en France, on en consomme 1650 m3 par an et par habitant. 

Cette différence énorme n'est pas due à un comportement particulièrement respectueux et économe des Emiratis, mais plutôt à notre agriculture et à notre industrie en France, qui consomme la majeure partie des ressources en eau. En effet, les Emiratis consomment pour un usage domestique 390 L par jour et par habitant, contre 250 L pour un Français.

 

En tout, les Emirats consomment 26 fois plus d'eau que ce qu'ils ont comme ressource disponible.

Au début, ils pompaient tout ça dans les nappes phréatiques, qui se sont rapidement retrouvées à sec, quand elles n'avaient pas de problème de salinisation.

Heureusement, il y a le pétrole, et la mer à côté, ce qui est quand même une chance. Que l'eau soit salée est un problème qui se résout à grands coups de pétro-dollars. Ni une, ni deux, hop ; on désalinise l'eau de mer. Avec ça, pas de problème de ressource...

Le procédé est extrêmement simple ; on fait bouillir l'eau de mer, on la condense, et on la balance dans des tuyaux (bon, d'accord je vous fais une version courte). Plus récemment, on utilise le procédé d'osmose inverse (bien promu par Véolia et moins gourmand en énergie), qui consiste grosso modo à filtrer l'eau par des membranes très fines.

Grâce à une énergie très peu chère, le prix de l'eau courante aux Emirats est ridicule.

abu-dhabi-ville-verte.JPG

 

L'eau du robinet est donc très pure aux Emirats, trop pure en fait. L'ébullition entraîne une déminéralisation de l'eau, qui à la longue, peut être nocif pour le corps humain. Il faut donc acheter son eau potable en bouteille ou en bidons de 20 litres (rassurez-vous, c'est livré à domicile), qui elle, vient principalement des sources des montagnes d'Al Aïn.

 

Côté retraitement, maintenant, le système est assez bien pensé (il y a encore du Véolia dans le coup). Plutôt que de rejeter l'eau traitée dans des rivières qu'ils n'ont pas, les Emirats utilisent cette eau pour l'irrigation (et ils irriguent un paquet de choses), ou pour la réinjecter dans les nappes phréatiques qu'ils avaient vidées auparavant. Bien pensé, non ?

 

On a là un bel exemple d'adaptation de l'homme à un milieu naturel hostile. Le seul truc qui est dérangeant, c'est que l'énergie qu'ils utilisent pour faire ça n'est pas vraiment renouvelable.

Imaginons maintenant qu'à la place d'utiliser du pétrole, ils utilisent l'énergie solaire (abondante aussi aux Emirats) pour produire de l'eau. Est-ce qu'on n'aurait pas un parfait exemple de développement durable en plein milieu d'un désert ? Bon certes, on en est encore assez loin, mais ça ne coûte rien d'espérer.

 

Retrouvez cet article sur l'excellent site (mais encore en construction) Tout sur les Emirats arabes unis !

Partager cet article
Repost0
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 09:17

map-Musandam.JPG

Musandam, c'est cette péninsule tout au Nord des Emirats arabes unis et qui appartient au sultanat d'Oman. Il s'agit en fait d'une enclave d'Oman dans le territoire des Emirats.


C'est un point hautement stratégique, puisque la péninsule ferme la porte du Golfe Persique, formant avec l'Iran voisin le détroit d'Ormuz. Et c'est par ce détroit que passent tous les jours 17 millions de barils de pétrole, soit 30% du commerce mondial de pétrole.


Il n'y a sur cette péninsule qu'une seule route (en jaune sur la gauche de la carte), qui relie la frontière à Khasab, principale ville de la péninsule (à peine plus de 10 000 habitants).


Si la région est si peu développée, c'est qu'il n'y a là que des montagnes. De très abruptes montagnes de cailloux, quasiment sans végétation, se jettent de manière abrupte dans la mer, rendant ainsi quasiment impossible tout déplacement par la terre.


Tout au bout de la péninsule, la côte très découpée abrite de nombreuses petites criques, et quelques villages de pêcheurs accessibles seulement par la mer, car coupés du monde par la montagne tout aussi abrupte. Cette côte découpée a valu à la région le surnom de fjords omanais.

Ces paysages sont difficilement accessibles, mais du coup formidablement sauvages et somptueux.

 

Côté histoire, la place de cette péninsule en a fait très tôt un point stratégique, convoité par de nombreuses nations. De plus les côtes découpées offraient un emplacement parfait pour des caches de bandits ou des places fortes bien protégées.

Vu qu'en plus, la région n'était pas riche en ressource, la piraterie s'est très bien développée dans le coin, à tel point qu'on l'appela même la "côte de la piraterie". Pendant plusieurs siècles, les locaux ont donc pillé les navires marchands occidentaux, jusqu'à ce que les anglais se fâchent et mettent toute la zone sous protectorat (voir l'histoire des Emirats).


Aujourd'hui, la région commence tout juste à sortir du Moyen-âge (j'exagère un brin, mais la vie ne devait pas être des plus agréables dans la région il y a encore 50 ans) grâce au tourisme apporté par le développement des Emirats voisins. Exactement ce qu'on a fait !

Partager cet article
Repost0
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 12:10

Voilà un bon point de départ. Où se situe Abu Dhabi ? (qu'on peut aussi écrire Abou Dabi, ou أبو ظبي , mais à ce moment là ça se lit dans l'autre sens et c'est plus dur à prononcer, et ça on y reviendra).

carte-relief.JPG
vue du ciel














Comme vous pouvez le voir sur ces deux cartes, les Emirats arabes unis (dont Abu Dhabi, la capitale, est marquée par la petite punaise) c'est sur la péninsule arabique.
Côté pays voisins, à l'Ouest, c'est l'Arabie Saoudite, au Sud c'est le sultanat d'Oman, et au Nord, en face du petit bras de mer, c'est l'Iran.
Côté eau, Abu Dhabi est au bord du golfe Persique. Ce dernier se prolonge en golfe d'Oman (dès qu'on a passé la petite pointe), et rejoint la mer d'Oman, qu'on appelle plus souvent mer d'Arabie. Cette mer est une partie de l'océan Indien, qui va de l'Afrique à l'Australie.

Quelle taille font les émirats arabes unis ?
Comme 82 880 km² ça vous parle autant qu'à moi, mieux vaut faire des comparaisons. Les émirats sont un peu plus grands que l'Irlande, plus petits que l'Autriche, plus petits aussi que la Guyane (eh oui, c'est grand la Guyane) et l'Azerbaïdjan (et là tout de suite, vous voyez ce que ça représente...).
Comme vous pouvez le voir sur la vue satellite, c'est surtout du désert de sable. Et comme vous pouvez le voir sur la vue relief, c'est assez plat, sauf dans le Nord où il y a quelques montagnes. Mais ça, ce sera l'objet d'un prochain épisode...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Florent aux Emirats
  • : Raconte le voyage de Florent à Abu Dhabi, capitale des Emirats arabes unis (vu le titre, on s'en serait pas douté ...)
  • Contact

Profil

  • Florent
  • En voyage à Abu Dhabi ...
  • En voyage à Abu Dhabi ...

Guide de voyage

Le contenu à jour du blog a migré sur Florent autour du monde, disponible sur : http://florentvoyage.blogspot.fr/   

 Pour plus d'infos sur les Emirats, Abu Dhabi et Dubai, et pour bien préparer son voyage dans ce pays fabuleux, consultez notre guide de voyage en ligne pour les Emirats arabes unis :

Tout sur les Emirats arabes unis

And it also exists in English: a travel guide for Abu Dhabi, Dubai and the UAE :

Exploring the United Arab Emirates

Recherche

L'heure d'Abu Dhabi

Notre partenaire